L’importance de l’évaluation de la pensée critique dans le recrutement

Cet article a été publié initialement dans la revue RH&M, N°71, Octobre 2018, p.57, Focus rubrique « Évaluation des talents »

Par Béatrice Joubert, VP Talent Assessment and Career Readiness chez Pearson TalentLens

Nous sommes pris dans un flux d’informations, de qualité et de sources variables, ainsi que dans une urgence de communiquer qui rendent difficiles la prise de recul et la pensée. Déterminés par nos références immédiates, notre réseau familier, notre propre histoire, il est parfois difficile d’élargir notre compréhension d’une situation et d’exercer notre jugement pour prendre une décision ou se faire un avis personnel sur un sujet.

Le Jury de l’ENA attend que les candidats fassent davantage appel à leur esprit critique
Dans un récent article du Monde, le jury de l’ENA déplore chez les candidats leur manque de réflexion personnelle, d’analyse et de critique des questions posées. Le jury constate une uniformisation de la pensée au détriment du jugement. Les membres du jury ont
pris la décision de valoriser les copies témoignant d’une réflexion solide et personnelle plutôt que les copies, complètes sur le plan académique, mais sans engagement personnel, indique le rapport 2017(1). La capacité à raisonner est considérée comme plus importante pour un futur haut fonctionnaire que l’accumulation de connaissances.

Quelles sont les compétences pour réussir dans les métiers de demain ?
La révolution technologique entraîne une profonde transformation du contexte et du contenu du travail dans de nombreux domaines.
Les connaissances pour réussir évoluent très rapidement et nécessitent une constante capacité d’adaptation et d’apprentissage
de nouveaux savoirs. Les capacités cognitives, d’attention, de raisonnement, d’analyse des informations pertinentes, de prises de décision sont le soubassement de tous les apprentissages.
De nombreuses études montrent que ces compétences sont clés pour réussir dans les métiers de demain. Pearson a récemment publié une recherche(2) sur les compétences du futur et insistent sur l’importance des compétences cognitives telles que la résolution de problèmes, l’originalité, la fluidité des idées et l’apprentissage actif tout au long de la vie. En 2016 le World Economic Forum publie une étude(3) sur les compétences du futur menée auprès de cadres dirigeants de plus 400 entreprises internationales représentant trois millions de salariés. Il était demandé aux responsables des ressources humaines et de la stratégie de classer les compétences nécessaires pour réussir dans les métiers actuels et futurs. Les résultats montrent que la capacité à résoudre des problèmes complexes est perçue comme la compétence la plus importante aujourd’hui et demain. La pensée critique (critical thinking) passe de la quatrième à la deuxième position suivie de la créativité.

Quelle définition de la pensée critique ?
En tant que spécialistes de l’évaluation des grandes fonctions cognitives telles que le raisonnement logique, verbal, etc., nous définissons la pensée critique comme la capacité à prendre des décisions réfléchies et logiques en analysant une situation ou un problème sous plusieurs angles en séparant les faits des opinions, des préjugés, des biais et des hypothèses. La pensée critique est un ensemble de capacités cognitives et de savoir-faire. Ces savoir-faire peuvent être développés en s’entraînant à la démarche expérimentale : Reconnaître les hypothèses ; Évaluer logiquement les arguments ; Déduire.
Entraîner notre jugement critique nous permet de lutter contre certains biais de pensée bien connus en psychologie tels que : privilégier les informations qui confortent nos préjugés, retenir plus facilement les informations négatives que les informations positives, se laisser influencer par la première information perçue, par la première impression, faire d’un cas particulier une généralité, etc.

Évaluer la pensée critique ?
Dans un environnement de travail de plus en plus complexe la pensée critique est une compétence indispensable pour prendre
les bonnes décisions. C’est une compétence importante à développer en entreprise et à évaluer lors du recrutement d’un futur collaborateur.

(1).Concours de l’ENA: le jury déplore le manque de réflexion personnelle des candidats. Le Monde, 06/03/2018
(2).Future of Skills: Employment in 2030. Pearson, 2018
(3).2016 Future of Jobs report. World economic forum, 2016

Pour en savoir plus :
Pour évaluer les capacités d’analyse et la pensée critique de vos candidats, Pearson TalentLens a développé la solution CTA, Test de la pensée critique de Watson & Glaser.